Edito du FIC 2015

Le FIC 2015 a tenu ses promesses ! Avec plus de 4300 participants venant de 78 pays, il a confirmé sa vocation : être un événement international où se rencontrent les hommes et les femmes qui placent la cybersécurité parmi les conditions de l’essor de la société numérique. Pendant deux jours, à Lille, se sont côtoyés des responsables politiques, des industriels, des chercheurs, des universitaires, des professionnels du droit, de la sécurité et de la défense. « Décloisonner pour partager » pourrait être la devise du FIC. A chaque participant revient une part du succès. Les idées force qui se dégagent des débats sont certes le fruit de la réflexion des intervenants, mais elles sont aussi l’agrégat d’un échange participatif avec le public, comme en témoigne le record des tweets enregistré cette année. Nos partenaires, à chaque édition plus nombreux, sont aussi porteurs du succès. Qu’ils soient remerciés de leur confiance ! La cybersécurité ne peut grandir sans un réel partenariat public/privé ; elle est tributaire de l’existence d’un tissu industriel puissant et novateur qui garantisse notre sécurité et notre souveraineté, individuelles et collectives.

Le satisfecit n’exclut pas une pleine conscience des marges de progrès. Vos remarques et suggestions seront prises en compte pour mieux répondre, l’an prochain, à vos attentes. D’ores et déjà, toute l’équipe FIC se mobilise. Les sujets ne manqueront pas : certains sont récurrents, d’autres émergeront avec une actualité qui ne nous ménage pas et crée de nouvelles sources ou formes de conflictualité dans le cyberespace. Pas de progrès liés à la transformation numérique sans sécurité, pas de sécurité sans liberté, tel est le fil conducteur de notre action.

Le 8ème FIC portera sur les données, un capital à protéger. A l’heure où le cloud, le big data, l’internet des objets, etc. connaissent une très forte croissance, les données à caractère personnel, celles qui sont porteuses de sens, celles qui relèvent de la propriété intellectuelle et celles sur lesquelles reposent la défense et la sécurité doivent bénéficier d’une attention particulière, car elles sont un objectif privilégié pour les prédateurs de toute nature.   Le FIC se poursuit tout au long de l’année, lors des Observatoires, dans la newsletter, à l’occasion des nombreuses manifestations qui sont organisées ou auxquelles sont conviés de membres de la « communauté FIC ». Plus qu’un événement, le FIC est un « état d’esprit » que chacune et chacun d’entre vous et appelé à partager.

Merci de votre fidélité et votre soutien !

Guillaume TISSIER, Directeur général de CEIS.
Général d’armée (2S) Marc WATIN-AUGOUARD, Fondateur du FIC.